vendredi 13 janvier 2017

The Revolution of Ivy de Amy Engel

Tome 2 ▼

J'ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L'homme que j'aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d'attendre que la faim et la soif et raison de moi. Ou bien qu'une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant... Mais je refuse d'abandonner. J'en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d'agir, enfin.
Bishop me l'avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà e la barrière, c'est encore pire. L'hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l'eau, des vivres, un abri. D'autres condamnés avec lesquels m'allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d'avant, me venger de ceux qui m'ont trahie... ou mener, purement et simplement, la révolution ?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.

Note : 17/20

Dès que j'ai eu terminé le tome 1, j'ai enchaîné directement avec le tome 2 tellement je voulais connaitre la suite des aventures d'Ivy. La fin du premier tome était à la fois belle et triste et je voulais évidemment voir les choses s'arranger pour mon personnage préféré. Malheureusement, j'ai dû attendre la deuxième moitié du livre pour que cela commence à se produire. En effet, dans la première partie du livre, Ivy subit beaucoup de choses tant au niveau psychologique que physique. Tout d'abord, elle se réveille seule, en pleine nature, de l'autre côté de la barrière qui entoure sa ville. Elle doit donc enclencher le mode survie et trouver à boire et à manger. Ensuite, elle réalise qu'elle a été complètement abandonnée par ceux qu'elle considérait être sa famille, son père et sa sœur, qui ont même encouragé son expulsion. Enfin, elle a aussi perdu son âme sœur, Bishop. Au niveau physique, elle a déjà reçu des coups par les gardes qui l'ont jetée dehors, ensuite, elle se fait attaquer par un coyote, elle se fait agresser par un violeur dont elle parvient à échapper difficilement et enfin, elle marche pendant des jours sans même savoir où aller. Cette première partie était donc de plus en plus difficile à lire car au fil des pages, on se rend compte de la solitude et de la souffrance d'Ivy et on désespère de voir quelqu'un venir l'aider (évidemment, quelqu'un vient l'aider au bout du compte mais à un certain moment, je n'y croyais plus).
Ce que j'ai préféré dans le livre, c'est vraiment la psychologie du personnage, qui est très réaliste. Ivy évolue et se découvre : une fois seule, elle n'est plus définie par les choix de sa famille et peut enfin prendre ses propres décisions. J'ai éprouvé beaucoup d'empathie pour elle, je comprenais pourquoi elle était souvent déchirée entre deux côtés, pourquoi elle faisait un choix plutôt qu'un autre, pourquoi elle agissait ainsi, etc. Ce deuxième tome est donc une belle conclusion au livre d'Ivy : il est l'aboutissement du parcours tourmenté de cette jeune fille qui a été forcée de faire certains choix pour enfin gagner sa liberté.

Votre avis ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire